Vous êtes ici :

Concours d'écriture étudiant

Participez au Prix Louise Weiss 2023 !

Prix Louise Weiss - 10e édition

  • Du 18 octobre 2022 au 09 mai 2023

Cette nouvelle édition 2023 du prix Louise Weiss a pour marraines la dramaturge ukrainienne Neda Nejdana et la jeune écrivaine et poétesse Marina Skalova d’origine russe, toutes deux en résidence littéraire Écrire l'Europe, résidence d'artiste associée au concours d'écriture.

Le prix Louise Weiss de littérature, a pour objectif d'encourager tant l’écriture de textes que leur lecture et leur sélection par la communauté estudiantine. Sur une thématique donnée, les étudiant·e·s sont invité·e·s à composer des textes en langues française, anglaise et, pour cette nouvelle édition, espagnole, du genre littéraire de leur choix.

Seize textes – dix en français, trois en anglais et, nouveauté, trois en espagnol – seront présélectionnés par un jury constitué à parité d’écrivain·e·s, d’enseignant·e·s et d’étudiant·e·s, puis soumis à la lecture et au vote électronique de l’ensemble de la communauté estudiantine. Ce vote déterminera trois prix des étudiant·e·s en langue française, espagnole et anglaise, dotés chacun de 1000 €. Le Jury définit quant à lui les trois prix  francophones dotés de 1000 €, 800 € et 500 €.

Les seize textes sélectionnés paraîtront dans une publication aux Presses universitaires de Strasbourg à l’automne 2023, préfacée par Neda Nejdana et Marina Skalova. Les textes en langue étrangère y sont traduits en français par des étudiant·e·s de la Faculté des langues, sous la responsabilité d’enseignant·e·s.

Proposé par la Faculté des langues et la Faculté des lettres de l’Université de Strasbourg, avec la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, Écrire l’Europe - Prix Louise Weiss est porté par le Service universitaire de l’action culturelle avec le soutien de la Drac Grand Est, de la Fondation Presses Universitaires de Strasbourg, et le Service des Bibliothèques de l'université.
 

Inscription au concours

Information importante

Inscription au concours & dépôt des textes :
18 octobre au 1er décembre 2022 à 16h00

►Les inscriptions sont closes

Règlement du concours

Thème d'écriture : « Libres »

« Il me semble que dans les textes les gens peuvent être vraiment libres : voyager dans le passé et prédire l'avenir, découvrir les secrets de la réalité et inventer des mondes fantastiques. Et ce sont les écrivains qui peuvent captiver les autres avec leurs fictions et les transporter dans leurs mondes libres. Les chemins qui vous mènent vers les autres, ce sont des concours, des livres, des spectacles, des films : ils peuvent donner des ailes à vos textes, les rendre libres. Par conséquent, cela vaut la peine d'essayer d'envoyer ses textes aux concours. Mais sur le chemin de "la liberté", il y a tant d'obstacles. Ils prennent la forme de l’incertitude, du désespoir, de la tentation, du mensonge, de la peur... Le monde des écrivains peut ressembler à un ordre chevaleresque. Parfois, écrire librement peut être dangereux, même écrire dans sa propre langue, je le sais. Mais si je pouvais remonter le temps, je choisirais quand même ce métier incroyable. »
Neda Nejdana, autrice en résidence Écrire l’Europe, marraine du prix Louise Weiss

« Entre libres et livres, seulement une lettre d'écart, c'est peut-être un hasard et peut-être pas, on est libres d'écrire, et dans la liberté d'écrire, on peut être libres de partir, libres de rester, libres de choisir, libres de prendre la parole, libres de choisir sa langue, libres de choisir ses mots, libres de se taire, libres de se livrer - comme une pizza, libres de se délivrer - d'une captivité sans langue -,  libres de délivrer une langue, libres de laisser se délabrer une langue, libres de s'enlanguer, libres de se désenganguer, libres de se désengager, de s'engager, libres... »
Marina Skalova, autrice en résidence Écrire l’Europe, marraine du prix Louise Weiss
 

Bon à savoir

Quelles langues de composition pour le Prix Louise Weiss ?

Le prix Louise Weiss de Littérature de l’université de Strasbourg est ouvert depuis 2018 à la composition en deux langues étrangères, en plus de la langue française. Dans le souci de favoriser le plurilinguisme, le comité d’organisation du concours a pris la décision de changer tous les deux ans l’une des deux langues étrangères de composition. C’est ainsi que la langue espagnole a été introduite pour l’édition 2022 et le restera au moins jusqu’à l’édition de 2023. En 2024 une nouvelle langue sera introduite en remplacement de l’anglais ou de l’espagnol.

Neda Nejdana et Marina Skalova

Invitées à partager ensemble la résidence Écrire l’Europe, la dramaturge ukrainienne Neda Nejdana et la jeune écrivaine et poétesse Marina Skalova d’origine russe, sont aussi les marraines de l'édition anniversaire du prix Louise Weiss de littérature étudiant.

Particulièrement engagées dans le renouvellement et la valeur politique des formes littéraires et artistiques, les autrices, qui feront des conférences à la BNU et animeront des ateliers de création littéraire à l'université, témoigneront en duo et débattront de leurs expériences littéraires et humaines.

Bon à savoir

Rendez-vous avec Neda Nejdana et Marina Skalova, marraines du prix :

  • Lecture-rencontre
    mardi 22 novembre 2022 | 18h | Le Studium - 2 rue Blaise Pascal
  • Conférences à la BNU
    novembre à décembre 2022  | 18h30 | Bibliothèque nationale et universitaire - 6 place de la République
  • Ateliers d'écriture réservés aux étudiant·e·s : découverte et écriture créative [ COMPLETS ]
    Plus d'infos : ecrire-europe.unistra.fr

Agenda du concours

Information importante

  • Annonce du thème d'écriture et ouverture du concours : 18 octobre 2022
  • Inscription au concours & dépôt des textes : 18 octobre au 1er décembre 2022
  • Ouverture des votes étudiants : 10 février au 07 avril 2023
  • Cérémonie de remise des prix : 09 mai 2023

Inscription au concours

Règlement du concours

Louise Weiss, un nom pour un prix

Figure historique et féminine chère à l’Université de Strasbourg pour les valeurs qu’elle incarne, depuis 2014 le prix littéraire issu du concours de littérature des étudiants porte le nom de Louise Weiss.

  • Une femme d'engagement :
    Née en 1893 à Arras, Louise Weiss incarne des valeurs d’humanisme, de liberté et d’engagement. Écrivaine, journaliste et résistante, elle a fondé avec Gaston Bouthoul, l’Institut de polémologie en 1945 et celui des sciences de la paix en 1971. Son engagement européen trouve une forte résonance à Strasbourg.

  • Louise Weiss en quelques jalons :
    1914 : Devient à 21 ans la plus jeune agrégée de lettres classiques en France
    1918-1934 : Fonde et dirige l'Europe Nouvelle, une revue hebdomadaire de politique française et internationale
    1930 : Crée la Nouvelle École de la Paix, un établissement libre d'enseignement supérieur destiné à soutenir l'action de la Société des Nations (SDN)
    1934-1937 : Fonde un mouvement de propagande La Femme Nouvelle et mène campagne en faveur du vote des Françaises
    1968 : Publie le premier tome des Mémoires d'une Européenne
    1971 : Crée la Fondation Louise Weiss destinée à prolonger son action en faveur de l'unité européenne et des sciences de la paix
    1979 : Élue députée au Parlement européen dont elle fut la doyenne d'âge

  • L'écrivaine :
    Ouvrages politiques : La République Tchécoslovaque / Milan Stefanik
    Ouvrages biographiques : Souvenirs d'une enfance républicaine Ce que femme veut Mémoires d'une Européenne
    Romans : Délivrance / La Marseillaise / Sabine Legrand / Dernières Voluptés
    Pièces de théâtre : Arthur ou les joies du suicide / Sigmaringen ou les potentats du néant / Le récipiendaire / La patronne / Adaptation des Dernières Voluptés
    Essai sociologique : Lettre à un embryon
    Art, Archéologie et folklore : Contes et légendes du Grand-Nord
    Récits de voyage : L'or, le camion et la croix / Le voyage enchanté / Le Cachemire / Les Albums des Guides Bleus
     

Éditions précédentes Prix Louise Weiss

Commandez en ligne les recueils du Prix Louise Weiss publiés aux Presses universitaires de Strasbourg

Jean-Michel Maulpoix / 2022 / La Merveille
Lauréats : Manuel Bacha, Vinciane Bonnot, Enola Chagny, Isabella Dally-Steele, Anne-Sophie Harsch, Lisa Haupt, Ian Iracheta, Marguerite Jamet, Thibaud Juncker, Elias Levi Toledo, Elisa Martin, Yaël Metzger, Olivier Nicolas, Romain Peter, Ysaline Rault
Placée sous le parrainage de Jean-Michel Maulpoix, poète et critique, lauréat du Goncourt de la poésie, l'édition 2022 du prix Louise Weiss de littérature de l’université de Strasbourg a récompensé seize textes originaux d’étudiantes et d’étudiants, dont trois textes en allemand et trois en anglais, traduits également par des étudiants de l’université. La richesse de ces nouvelles tient non seulement à la diversité de leurs formes qui vont du récit au poème, mais aussi à leur capacité à incarner « la merveille », que ce soit dans la magie de la vie ordinaire, la féérie du quotidien ou tout ce qui nous libère de la souffrance et de la matière pour nous faire entrevoir la beauté fragile de ce monde et des liens humains. Ces textes, chacun à leur manière, illustrent « le sentiment de la merveille », si cher à Jean-Michel Maulpoix, qui offre à ce volume une préface inédite.

Goran Petrović / 2021 / L'autre, l'inconnu
Nicole Berns, Auriane Boko, Daniel Danan, Lisa Haupt, Ian Irachita, Marguerite Jamet, Anna-Lisa Lafay, Raphaëlle Lambert, Elias Levi-Toledo, Catherine Macchi, Olivier Nicolas, Mathilde Obergfell, Madeleine Peyrouse, Elena Richardot, Hugo Schill, Louis Simon.
Placée sous le parrainage du grand écrivain serbe Goran Petrović, l'édition 2021 du prix Louise Weiss de littérature a récompensé seize textes originaux d’étudiantes et d’étudiants, dont trois textes en allemand et trois en anglais, traduits également par des étudiants de l’université. La richesse de ces œuvres tient non seulement à la diversité de leurs formes qui vont du récit au poème en passant par le genre épistolaire, mais aussi à leur capacité à interroger l’inconnu, l’inquiétante étrangeté qui nous fascine, les jeux de miroirs qui nous perdent et cet autre que nous sommes à nous-mêmes. Ces textes, chacun à leur manière, tentent de plonger « Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau ! »

Víctor del Árbol / 2020 / Ailleurs, si proche
Clara Charlotte Vornholt, Marie-Lou Serna, Ian Iracheta, Elsa Favriou-Martineau, Jérémy Legros, Sophie Neuhaus, Laura Rombach, Célia Laignel , Erwin Reiter, Aylin Türe, Emma Doude van Troostwijk, Laurent Lotti, C.Behm, Gaëlle Thomas, Mathilde Obergfell, Léa Pradel 
"Ailleurs, si proche", tel était le thème proposé pour la 7e édition du Prix Louise Weiss de littérature des étudiants de l'Université de Strasbourg, parrainé par l'écrivain espagnol Víctor del Árbol, grand maître du polar européen traduit en de nombreuses langues, en résidence Ecrire l'Europe 2019/2020. 10 textes en langue française, 3 textes en langue anglaise et 3 en allemand sur les 274 candidats ont été retenus par le jury du concours pour l'ultime vote des étudiants de l'Université de Strasbourg qui a désigné les 6 lauréats 2020 de cette riche édition. Les textes en langues étrangères ont été traduits par des étudiants de l’Itiri.
Les seize textes de ce volume, épousant aussi bien la forme de la nouvelle que celle de la prose poétique, sont puissants à interroger la mémoire et l’identité, la proximité à l’autre, l’enfermement et la liberté, les frontières de l’humanité ou encore le visible et l’invisible.

Claudia Rusch / 2019 / Bleu
Lea Menges, Camila Palomo, Emilie François, Lydia Léa Blanquer, Vincent Zeidan, Florentin Poulain, Marie-Charlotte Simon, Tristan Kopp, Anaïs Mansanti, Jim Buhler, Margaux Brucker, Emma Doude van Troostwijk, Alessandra On, Marie Pflüger, Mykolas Bendorius, David Clark 
 En 2019, le Prix Louise Weiss avait pour thème « Bleu, Blue, Blau » et pour marraine Claudia Rusch. Cette sixième édition, ouverte à tous les genres littéraires, accueillait pour la première fois des textes composés en deux langues étrangères, en plus de la langue française : l'anglais et l'allemand. 10 textes en langue française, 3 textes en langue anglaise et 3 en allemand sur les 279 candidats ont été retenus par le jury du concours pour l'ultime vote des étudiants de l'Université de Strasbourg qui a désigné les 6 lauréats 2019. Les textes en langues étrangères ont été traduits par des étudiants de l’Itiri.

Chloé Delaume / 2018 / Dé-connexion
Guillaume Kern, Timothée Haug, Émilie Thomas, Alexis Huchelmann, Élise Éberlin, Nathalie Paitry, Alexis Kubler, Marie Pflüger, Alexandre Cassagne, Benjamin Pham
La cinquième édition du prix Louise Weiss de littérature des étudiants de l'Université de Strasbourg a connu un succès inédit : le jury a dû sélectionner dix nouvelles parmi plus de 200 textes réceptionnés. Le thème proposé – Dé/connexion – autant que la personnalité et l'œuvre de la marraine expliquent certainement ce succès et la qualité littéraire des textes.
Dans sa préface, Chloé Delaume rappelle que « l’écriture est une expérience, la plus intime, probablement, de toutes les pratiques artistiques. S’y confronter, c’est accepter de descendre aux tréfonds de soi-même… Tous, ici, en ont fait l’expérience. En eux-mêmes, ils sont descendus. En apnée, lentement, déconnectés de leur Moi social, du réel, en corps sans organes, une plongée dans leur subconscient. »

Jean-Yves Masson / 2017 / Europe
Morgane Chovet, Suzon Lejeune, Tristan Kopp, Sébastien Laussel, Mathilde Facquez, Charles-Antoine Martin, David Dufour, Jocelin Wolff, Pauline Myotte, Erwan Burel
Pour sa quatrième édition, les organisateurs du prix Louise Weiss de littérature ont choisi de placer l'Europe au cœur des nouvelles, des poèmes et des essais composés par les étudiants de l’Université de Strasbourg. Ce n’est pas en vain que Jean-Yves Masson, le parrain de cette quatrième édition, a exhorté les jeunes auteurs à ré-enchanter l’Europe.
Comme il le relève dans sa préface, les étudiants publiés dans ce recueil sont tous animés par un espoir tenace : « Puissent-ils ne jamais le perdre, et continuer de trouver dans l’écriture des raisons de l’alimenter ».

Yves Charnet / 2016 / La Blessure
Manon Tendil, Clémentine Kalmbach, Suzon Lejeune, Aurore Bérard, Léa Demaison, Nathaniel Hayoun, Etienne Jeannot, Sébastien Laussel, Morgan-Alexander Remy, Marisa Rubin
Le Prix Louise Weiss de littérature des étudiants de l'Université de Strasbourg a pris son envol. Sélectionnées parmi 140 textes, les dix nouvelles de ce volume déclinent le thème de "La Blessure" dans une variété de formes qui témoigne d'une belle créativité de la communauté étudiante. La préface de l’écrivain Yves Charnet, parrain de nos jeunes auteurs, nous rappelle que la blessure peut être un destin en littérature. S’il souligne que « chaque texte est signé par le "douloureux secret" de celui qui l’écrit », les nouvelles de ce volume montrent aussi comment la blessure peut être apothéosée par l’écriture.

Fatou Diome / 2015 / La Rencontre
Erika Bayard, Constance Malbois, Svetlana Bourmaud, Arthur Camboly, Hélène Hoblingre, Camille Jouan, Mélanie Marques, Colin Roinsard, Marie Sébastien, Philippe Trensz
Le Prix Louise Weiss de littérature des étudiants de l'université de Strasbourg a pris son envol. Sélectionnées parmi les 150 textes produits à l’occasion de la seconde édition du concours, les dix nouvelles de ce volume déclinent le thème de « La Rencontre » dans une variété de formes et une richesse d’imagination qui témoignent que la création littéraire n’a jamais été aussi vivante au sein de la communauté étudiante. La généreuse préface de l’écrivaine franco-sénégalaise Fatou Diome, qui fut la marraine de nos jeunes auteurs, constitue une ode aux femmes engagées et un appel, plus nécessaire que jamais, à « défendre les droits humains ».

Philippe Claudel / 2014 / Résister
Marion Chatain, Léa-Marie Grotzinger, Pauline Boireau, Haïla Hessou, Gauthier Delatron, Marc Eynaud
"Résister", tel était le thème proposé pour la première édition du Prix Louise Weiss de littérature des étudiants de l'Université de Strasbourg. Il se décline ici sous les formes les plus inattendues, allant du récit réaliste à la nouvelle fantastique en passant par la prose poétique. Préfacé par l'écrivain et cinéaste Philippe Claudel, le présent volume rassemble les six nouvelles les plus appréciées par un jury composé de l'ensemble des étudiants de l’université. Le lecteur y trouvera aussi bien la fraîcheur de l’imagination libre que le souci de "l’être vrai". Ainsi que l’écrit Philippe Claudel: "Ces jeunes textes sont des aubes".

 

Partenaires

Logo du CNRS
Logo Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Logo du réseau Epicur
Logo de EUCOR, Le Campus européen
Logo de l'Inserm Grand Est
Logo de l'Inria

Labels

Logo du label Bienvenue en France
Logo du programme HRS4R
Logo du programme France 2030
Logo de Service Public+

Réseaux

Logo de France Universités
Logo de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
Logo du réseau Udice
Logo de l'Université franco-allemande